Accueil - Dea Arduinna - Cercle Alruna - Filles d'Arduinna - Sylva Arduinna
 
 

Expositions

Entrelacs

Enluminure
irlandaise

Lettrine ornée

L'art viking

L'art roman

Labyrinthe
gothique

Symbolique


L' art des entrelacs dans l' Europe du nord, après avoir subit l' influence de la culture irlandaise, se singularise et évolue de manière particulière en suivant l' essor commercial et culturel de l' époque viking. La vivacité et le mouvement permanent qui caractérisent l' esprit scandinave se retrouve dans cet art où l' imaginaire est présent et où la réalité s' efface pour laisser la place à la stylisation et à l' abstraction. Ce n' est pas le cadre qui s' adapte au contenu, mais le contenu qui est courbé, tordu ou étiré pour entrer dans ce cadre.Il est intéressant de remarquer la vitesse avec laquelle les évolutions stylistiques particulières à l' Europe du nord ont pu se répandre en couvrant dans son entier la zone d' influence scandinave. Une des qualités majeures de cette société est son pragmatisme qui se retrouve dans son expression artistique. En effet, l' art pour l' art est inconnu des vikings, l' art scandinave est un habillage décoratif, légendaire et symbolique, ou encore narratif et historique d' objets du quotidien qui ont leur utilité propre hors de l' aspect esthétique.


Stèle de Lärbro- 8°s - Phase de Broa

 

 

 

L' art scandinave s' est appliqué à toutes les techniques de création de l' époque : orfèvrerie, bijouterie, gravure du bois et de la pierre, sculpture, broderie et travail des tissus, armes et armures, … On distingue habituellement six périodes distinctes d' évolution du style scandinave au Moyen Age, qui, si elles se chevauchent par moments, se suivent malgré tout de manière chronologique parfois légèrement floue. La majorité de ces styles est le résultat d' influences extérieures que les vikings ont intégré dans leur propre culture.

1. Le style d' Oseberg : ( 750-875 )
En fait, ce style porte le nom du lieu de découverte d' un bateau de l' époque où l' on retrouva
en quantité un mobilier funéraire d' une qualité artistique et technique extraordinaire.
C' est avec ce style que la Scandinavie se particularise de l' art européen en général, et ce, pendant plus de cinq siècles. Ce style est le résultat d' une évolution propre à la culture scandinave qui arrive à maturité au début du 8°s en partant d' un style nommé « phase de
Broa ». On y retrouve le thème, déjà présent auparavant, de la bête fantastique dont le corps, les pattes ou la langue participent en plein aux courbes des entrelacs, se mélangeant aux motifs végétaux ou abstraits. Les jeux d' ombres et de lumières sont caractéristiques des volumes plus marqués des gravures.


Montant navire d'Oseberg - 9°s

 

 

 

2. Le style de Borre : ( 875-950 )
Le style de Borre, dont le nom est issu de la tombe de Borre en Norvège, est sans doute le
seul parmi les différents styles vikings où l' on ne décèle aucune influence extérieure marquée
si ce n' est quelques influences carolingiennes. Ce style se caractérise par des animaux en relief entrelacés de manière serpentine et des décors abstraits enrubannés ressemblant parfois à
des maillons de chaînes. On y trouve le thème répété de la « bête aggripante » car les figures zoomorphiques ont tendance à revenir sur elles-mêmes par les griffes, dents ou crocs.
C' est aussi le seul style où l' on rencontre des entrelacs géométriques.


Bateau de Gokstadt

 

 

 

 

3. Le style de Jelling : ( 850-975 )
Ce style est assez comparable au style de Borre, excepté le fait que l' influence celte insulaire
se marque de plus en plus. Les entrelacs s' ouvrent et ne sont plus « enchâssés » dans un cadre. La figure zoomorphique est toujours la représentation la plus courante, comme dans le style d' Oseberg, mais le corps des animaux se remplit d' une multitude de traits ou de points.
Au niveau des yeux, pattes et autres parties anatomiques, l' abstrait l' emporte sur le concret
et la stylisation offre à l' imaginaire un terrain fertile.


Gobelet d'argent de Jelling - 10°s

4. Le style de Mammen : ( 950-1000 )
Ce style tire son nom de l' endroit, au Jutland, où l' on a découvert un fer de hache caractérisant parfaitement cette période. On y trouve dès ce moment une influence des stéréotypes européens de plus en plus marquée. On voit apparaître le lion et les oiseaux semi réalistes qui se mélangent aux serpents fantastiques des styles précédents, mais ces animaux continuent cependant à être étirés, tordus, … La principale évolution est l' apparition de plus en plus marquée de motifs décoratifs végétaux en forme de boucles.

 

 

 

 



Coffret de Bamberg - 10°s

 


Hache de Mammen - 10°s

 

 

 

 

5. Le style Ringerike : ( 975-1050 )
La lente évolution qui accorde plus d' importance aux motifs végétaux continue dans ce
style même si les évolutions du style de Mammen se retrouvent dans cette période.
Les lions continuent à être très présents mais leurs formes changent. Les crinières et les
queues s' étirent de plus en plus, et finissent par ressembler à de longues lignes qui se
mélangent et s' interpénètrent avec les motifs végétaux. On assiste aussi à un début d' industrialisation de l' art des entrelacs par l' utilisation de calques foliés permettant une reproduction plus aisée des motifs.


Pierre de Vang - 11°s

 

 


 

6. Le style d' Urnes : ( 1050-1150 )
Le style d' Urnes doit son nom à une église chrétienne en bois de Norvège, bâtiment caractéristique et très particulier de l' architecture viking. L' influence chrétienne se fait très nettement sentir dans ce dernier style, et ce mélange donnera une dernière renaissance à l' art scandinave. On arrive ici à l' apogée du décor végétal mélangé aux motifs zoomorphiques sur
les panneaux de bois des églises de types scandinaves. La stylisation des animaux atteint son paroxysme, au point que les pattes ou les têtes ne sont plus que des formes ovales et presque totalement abstraites. La ligne et la courbe sont plus que jamais l' essence de ce style et sa complexité, un reflet de l' esprit scandinave.


Broche de Pitney - 11°s

A partir du milieu du 12°s, l' influence européenne va prendre le pas sur les particularités vikings et païennes. Dès lors, l' art scandinave se fondra dans les grands courants artistiques qu' a connu l' Europe à partir de l' art roman, qui, effectivement, fut le premier à s' implanter dans ces lointaines terres du Nord.

 

 

 

 

 


Eglise d'Urnes - 11°s